Fév 13 2013

Conduire à l’international : le permis européen change-t-il la donne ?

Depuis le 19 janvier 2013, les règles d’obtention du permis de conduire sont harmonisées dans l’Union européenne. Un nouveau format de permis de conduire va progressivement être mis en place et envoyé aux conducteurs. Le nouveau modèle, au format « carte de crédit », comportera une puce électronique et une bande magnétique. Ce permis sera valable 15 ans, à l’issue desquels il faudra procéder à un simple renouvellement administratif (comme pour une carte nationale d’identité ou un passeport), ne nécessitant ni visite médicale ni nouvel examen de conduite.

Cette évolution m’a donné l’occasion de faire le point sur les règles encadrant la conduite automobile à l’international : dans quels cas peut-on conduire à l’étranger avec son permis français ? Quand faut-il demander un permis international ou un échange de permis ?

Lors d’un séjour ponctuel en France, une personne résidant à l’étranger peut-elle conduire avec son permis étranger ? Quelles formalités accomplir avant de s’installer ou revenir durablement en France pour les personnes ayant un permis de conduire étranger ?

J’ai également attiré l’attention du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sur les difficultés rencontrées par certains résidents à l’étranger pour louer une voiture en France avec leur permis étranger, certains loueurs semblant ne pas appliquer correctement la législation en vigueur.

→ Lire ma note sur la conduite à l’international

→ Voir mon courrier à Manuel Valls