Un sénateur est l’élu d’un territoire : à ce titre, il a pour mission d’informer les citoyens de sa circonscription (pour les sénateurs des Français établis à hors de France, cette circonscription est… le monde) de porter leurs points de vue et leurs préoccupations au Sénat pour faire progresser la législation ou interpeller le gouvernement. Le sénateur s’efforce aussi de contribuer à résoudre les problèmes qui lui sont soumis par les citoyens, en intervenant si nécessaire auprès des administrations ou services de l’État concernées.

En plus de mes déplacements à la rencontre des Français vivant hors de France (78 pays en 7 ans), de fréquentes rencontres, à Paris ou ailleurs, avec les responsables politiques étrangers, les ambassadeurs français et étrangers, ainsi que divers acteurs économiques, sociaux, culturels et associatifs actifs à l’étranger me permettent de rester au fait de l’actualité et des besoins des Français de l’étranger.

Près de 80 pays visités depuis 2004 (en bleu sur la carte)

Un sénateur est aussi et avant tout un élu de la Nation, qui doit contribuer à l’amélioration de la législation et au contrôle de l’activité du gouvernement (bonne application de la loi et à évaluation des politiques publiques).

La discussion et le vote des lois dans l’hémicycle sont précédés d’un important travail de préparation. A cet effet, chaque sénateur est membre d’au moins une commission (pour moi, celle des affaires étrangères, de la défense et des forces armées) et éventuellement de délégations (celle des femmes, par exemple) et de groupes d’amitiés (Birmanie, Sénégal…), qui auditionnent chaque semaine des experts et personnalités et produisent des rapports.

A ces activités au Sénat s’ajoutent diverses responsabilités, au titre des organismes extérieurs (UNESCO, CNEMA, Assemblée parlementaire de l’OTAN, Assemblée parlementaire de la francophonie) au sein desquels je représente le Sénat. Certains grands dossiers sur lesquels je me suis particulièrement impliquée (interdiction des armes à sous-munitions, représentation des femmes dans les instances dirigeantes des entreprises, représentation des expatriés au Parlement européens, protection de l’enfance…) m’amènent enfin à organiser, animer ou à participer à des colloques et réunions publiques.

Pour en savoir davantage sur mes activités parlementaires, n’hésitez pas à vous rendre sur ma page Internet sur le site du Sénat, d’où la plupart de mes travaux sont accessibles. N’hésitez pas non plus à me solliciter si vous souhaitez visiter le Sénat ou assister à une séance. L’ordre du jour des séances est annoncé plusieurs semaines à l’avance sur le site du Sénat, les questions d’actualité au gouvernement, un jeudi après-midi sur deux, constituant l’un des rendez-vous les plus prisés, de par la présence des ministres.