Edito

Bienvenue sur ce site destiné aux Français résidant à l’étranger, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent à l’expatriation ou cherchent des clés de compréhension sur les liens entre la mondialisation et l’action politique et législative française.

Vous y trouverez des informations sur mes engagements et mon travail, en tant que sénatrice représentant les Français de l’étranger, en lien avec les conseillers élus de l’Assemblée des Français de l’étranger, indispensable maillon entre les réalités du terrain et le Parlement.

lire la suite

Lancement du Prix du Rayonnement Français à l'Hôtel de la Marine, le 4 septembre 2009

août 26 2014

Bourse au mérite : Question écrite au prochain ministre de l’Education nationale

Question écrite déposée ce matin au Sénat  en attente de la nomination du nouveau ministre de l’éducation pour publication au Journal Officiel.

——–

Mme Joëlle Garriaud-Maylam appelle l’attention de Monsieur le ministre de l’Education nationale sur les conséquences de la suppression brutale de la bourse dite « au mérite » envisagée dès la rentrée 2014.

Elle s’étonne qu’ait été envoyée aux rectrices et recteurs d’académie ainsi qu’aux chancelières et chanceliers des universités, en pleines vacances universitaires, une circulaire (n° 2014-0010 du 2 juillet 2014) annulant et remplaçant la circulaire n° 2013-0011 du 18 juillet 2013 relative aux modalités d’attribution des bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux. Cette publication estivale modifie notamment les dispositions applicables aux aides dites « au mérite » à compter de la rentrée 2014.

Elle note que ces Bourses « au Mérite » qui constituaient un complément de ressources financières non négligeable pour les étudiants déjà bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux et ayant obtenu d’excellents résultats scolaires (mention très bien au bac ou excellence en Licence) ne seront désormais réservées qu’aux étudiants en ayant déjà été bénéficiaires l’année précédente. Sont donc dorénavant exclus du dispositif les bacheliers particulièrement méritants de la promotion 2014, alors même qu’ils comptaient légitimement sur cette aide financière – d’un montant de 1800€ par an, distribués sur 9 mensualités- , pour mener à bien leurs études supérieures.

Elle s’étonne que, dès le mois de septembre, le gouvernement mette ainsi en danger la réussite , voire les études elles-mêmes, de 8000 étudiants en les privant brutalement d’une bonne partie de leur budget, les plongeant dans un grand désarroi. L’aide au mérite permettait en effet à nombre de jeunes issus de milieux défavorisés de pouvoir envisager sereinement un parcours universitaire, difficilement réalisable sans elle, comme l’indique l’étude de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) publiée le 10 décembre 2013 : « aujourd’hui la moitié des étudiants sont confrontés à des difficultés financières et 77 % des étudiants issus du monde ouvrier ne disposent pas d’assez d’argent pour couvrir leurs besoins vitaux ».

Il parait anormal que le gouvernement contraigne ainsi de jeunes Français à compromettre leurs études par l’obligation de trouver des ressources complémentaires, voire à y renoncer, alors que ces bourses avaient été pour eux une motivation supplémentaire de leur implication scolaire…

Elle souhaite également rappeler qu’en 2013, les bourses sur critères sociaux se sont élevées à 1,86 milliards d’euros. Seuls 42,3 millions d’euros ont été utilisés pour ces bourses au mérite. L’économie budgétaire invoquée pour justifier cette suppression – à peine plus de 2% du budget concerné- semble donc bien mince au regard de l’intérêt pour notre société d’encourager le mérite et l’application de notre jeunesse.

Elle souligne que l’objectif gouvernemental affiché d’un gommage de prétendues inégalités au sein d’élèves boursiers va, en réalité, replonger des étudiants issus de milieux modestes en position d’inégalité par rapport à ceux de milieux plus aisés.

Alors que notre société se doit d’encourager le mérite et l’effort dans notre jeunesse, elle regrette profondément le symbole négatif que représente la suppression de ces bourses.

Elle tient donc à interroger le Ministre quant aux possibilités d’un ajournement de cette décision budgétaire aussi brutale que démotivante.

août 19 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE / Audition du ministre des Affaires étrangères sur l’Irak

La Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam se réjouit de l’organisation demain mercredi d’une réunion  des Commissions des Affaires étrangères et de la Défense de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Au regard de la situation internationale, elle avait d’ailleurs demandé à plusieurs reprises qu’une telle réunion soit organisée avec le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, sans attendre la reprise des travaux parlementaires de septembre.

Elle regrette cependant, à la fois que cette réunion ne traite que de la situation en Irak, alors que les événements en Ukraine et à Gaza mériteraient eux aussi d’être abordés, et qu’il ait été  décidé d’ouvrir cette réunion de travail à la presse. Elle estime en effet qu’une telle réunion ne doit pas être une opération de communication politique et que  seul un débat à huis clos serait vraiment efficace en permettant d’aborder en toute liberté et franchise les graves sujets à l’ordre du jour.

août 01 2014

Chrétiens d’Orient : appel parlementaire

Chrétiens d’Orient : appel parlementaire

10563138_509784069155084_1449898632152847781_n Regrettant le manque de volontarisme du gouvernement français face aux persécutions     dont sont victimes les minorités – notamment chrétiennes – en Irak, j’ai rédigé un courrier  au Président de la République, cosigné par 53 députés, eurodéputés et sénateurs.

Nous y soutenons la demande des associations que la France saisisse la Cour Pénale Internationale des exactions perpétrés en Irak par l’Etat islamique, et qualifiés le 21 juillet à l’ONU de potentiels « crimes contre l’humanités ».

A l’heure où des centaines de milliers d’Irakiens sont jetés sur les routes, nous avons également appelé à la France à faire un véritable effort pour venir en aide à ces réfugiés.

carte-chretiens-persecutes

Nous avons aussi interrogé le Président sur les possibilités d’envoi d’une force d’interposition onusienne ou européenne. Une telle mesure serait justifiée non seulement en raison de l’urgence humanitaire, mais aussi du fait du péril que fait peser les djihadistes de l’Etat islamique sur la stabilité et la sécurité de l’ensemble du Moyen-Orient.

La situation en Syrie, en Israël/Palestine, au Nigeria et au Mali doit nous inciter à la plus grande vigilance. Partout la guerre s’étend. Appeler au cessez-le-feu ne suffit pas : un effort diplomatique considérable est nécessaire, pour que les parties en conflits acceptent, malgré les difficultés politiques, de faire un pas vers la paix.

C’est aussi dans cet esprit de recherche de la paix, et en ayant à l’esprit l’ensemble des violences qui déchirent hélas le Moyen-Orient, que j’ai participé dimanche 27 juillet à un rassemblement puis à une messe en la cathédrale Notre-Dame à l’intention des Chrétiens d’Orient.

->  Lire la lettre

-> Voir les articles dans le Figaro, le Nouvel Observateur et le Journal du Dimanche

juil 23 2014

L’Ukraine ou le bal des hypocrites

Photo du débat auquel je participais hier sur France 24 - canal anglais

Photo du débat auquel je participais hier sur France 24 – canal anglais

Que d’hypocrisie dans toute cette affaire ukrainienne depuis la terrible attaque contre le vol MH17 de Malaysian Airlines.

Hypocrisie des Russes qui après s’être vantés – y compris sur une télévision nationale- d’avoir abattu un avion militaire ukrainien, essaient maintenant de faire croire au monde qu’ils sont totalement innocents et reportent la faute sur les Ukrainiens eux-mêmes. N’aurait-il pas été plus simple, plus digne d’accepter de reconnaitre leur erreur et de présenter des excuses et des condoléances aux familles des victimes ? Faute avouée est à moitié pardonnée, dit le dicton, mais Poutine, en vrai ancien du KGB semble penser qu’il faut mentir, toujours et encore, pour gagner du temps, dans l’espoir hypothétique de trouver des moyens de maintenir le doute.

Hypocrisie aussi des Occidentaux qui trouvent plus facile de jeter l’opprobre sur la Russie alors qu’ils sont largement responsables de la crise ukrainienne par leur manque de courage politique, leur manque de soutien aux aspirations légitimes du peuple de Maïdan à la paix à la démocratie et à la fin de la corruption, mais aussi par leur incapacité à trouver une solution diplomatique à la crise ukrainienne en négociant avec la Russie. lire la suite

juil 22 2014

Israël/Palestine : des effets pervers du manque de courage politique

gazaDes images de guérilla en plein Paris. Une banlieue qui s’enflamme. Et des médias qui s’alarment de « l’importation de l’intifada en France ». Comment en sommes-nous arrivés là ? Pourrait-on cesser de souffler sur les braises? Comment sortir de cette spirale infernale ?

Partout dans le monde, en Europe, en Amérique du Nord, mais aussi dans plusieurs villes israéliennes, des dizaines de manifestations ont été organisées ce week-end, en réaction à l’offensive menée par Israël à Gaza, qui aurait fait 572 victimes, dont 149 enfants de moins de 10 ans, en une dizaine de jours et plus de 100 000 personnes déplacées. Mais les heurts se sont produits dans les deux seules villes françaises où les manifestations avaient été interdites : Paris et Sarcelles. Même à Londres, où des marches pro-palestiniennes et pro-israéliennes avaient lieu simultanément, la police a réussi à éviter tout débordement.

lire la suite

juil 22 2014

Réserve parlementaire : pour une gestion concertée !

réserveLes subventions accordées au titre de la réserve parlementaire continuent à faire débat. Les accusations de clientélisme sont étayées par le caractère discrétionnaire de cette subvention, chaque parlementaire pouvant répartir comme il l’entend l’enveloppe qui lui est attribuée.

Le discrédit global que jettent sur cette institution les mauvaises pratiques de certains est regrettable. La réserve parlementaire n’est en effet pas une « caisse noire », mais un budget, voté chaque année en loi de finances, qui permet aux parlementaires de contribuer au financement de certains projets – en principe au sein de leur circonscription. La souplesse que permet ce mode d’attribution est un véritable bol d’oxygène pour de nombreuses collectivités locales, associations ou encore « petites écoles » françaises à l’étranger.

lire la suite

juil 22 2014

Information retraite pour les expatriés et leur conjoint : le décret d’application est enfin paru

InfoRetraitesLors de la réforme des retraites, en 2010, j’avais fait voter un amendement permettant à toute personne expatriée ou ayant un projet d’expatriation, ainsi qu’à son conjoint, de bénéficier d’un entretien d’information et d’orientation sur les conséquences de l’expatriation sur ses droits à la retraite.

Deux ans plus tard, constatant que les décrets d’application censés rendre cette mesure opérationnelle n’étaient pas encore parus, j’avais appelé le Ministre de la Santé à remédier au plus vite à ce retard. Il m’avait répondu en annonçant la constitution d’un groupe de travail sous l’égide du GIP Info-retraite. Celui-ci a tout d’abord produit un Guide de la retraite des Français de l’étranger, avant d’aboutir enfin, quatre ans après le vote de l’amendement, à la publication du décret d’application.
lire la suite

juil 18 2014

France 24 arrive sur la TNT gratuite

f24A partir du 24 septembre, France 24 sera disponible sur la TNT gratuite en Ile-de-France, 24 heures sur 24, en langue française. Lancée en décembre 2006, France 24 n’était jusqu’ici accessible sur le territoire français que via le câble, le satellite et l’ADSL.

Je me réjouis de cette mesure que j’avais suggérée par une question écrite en juin 2013 et à laquelle la ministre de la Culture et de la Communication a répondu favorablement en mars dernier.

La présence sur la TNT de France 24 – seule chaîne d’information continue de service public – enrichira le paysage audiovisuel hexagonal d’une ouverture sur l’information internationale qui n’est actuellement proposée par aucune autre chaîne. Elle contribuera à une meilleure compréhension entre les Français de l’étranger et ceux de métropole et offrira aux étrangers résidant en France une approche française de l’actualité de leur pays.

lire la suite

juil 11 2014

Loi de finances : nouvelles rectifications, nouveaux reniements

imagePLFLe projet de loi de finances rectificative pour 2014 a été rejeté par le Sénat, malgré le soutien des écologistes. Une commission mixte paritaire sera donc réunie et travaillera sur la base du texte voté par l’Assemblée nationale – notamment avec les voix des députés socialistes « frondeurs » qui, après avoir vertement critiqué ce budget, l’ont finalement voté.

Outre les questions de la fiscalité des non-résidents (pour laquelle une procédure d’infraction a été ouverte par les institutions européennes à l’encontre de la France) et des bourses scolaires à l’étranger (adieu les belles promesses de François Hollande pendant sa campagne de « redéploiement » du budget de la « PEC » !), j’avais prévu d’intervenir sur les budgets de l’audiovisuel extérieur et de l’aide publique au développement.

lire la suite

juil 08 2014

Interview sur CNN en réaction à la mise en examen de Nicolas Sarkozy

Mon Interview en direct sur CNN pour l’émission  Quest Means Business –Réaction sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy.